Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘B-02. Ré/organisation des Directions Interrégionales et de la Direction de l’Administration Pénitentiaire’ Category


Le SNDP-CFDT a rencontré mardi 06 décembre M. Philippe GALLI, directeur de notre administration, juste avant la commission administrative paritaire des directeurs des services pénitentiaires.
En présentant notre organisation, nous avons insisté sur le fait que le fil rouge du travail tant des établissements que des SPIP reposait plus sur la logique de continuité de prise en chargedu public que sur les différents milieux d’intervention et parcours des personnels de direction, dont nous souhaitons l’unification en un seul corps.
Dans une période où les politiques tendent à questionner les périmètres ministériels, il apparait ainsi primordial pour le SNDP que notre administration garde sa cohésion détention-probation et son unité permettant de rendre visible son action à l’extérieur. Lire la suite : rencontre-dap-sndp-06-decembre-2016

Read Full Post »


Mardi 21 juin s’est tenue la commission administrative paritaire des directeurs des services pénitentiaires, comme toujours organisée par le bureau RH5, suivie d’une rencontre entre le Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires et la nouvelle cheffe de ce même bureau de la gestion des cadres supérieurs de la DAP, madame Isabelle RINEAU.
La CAP a commencé de façon un peu tendue entre la directrice Isabelle Gorce et les représentants des personnels, dont elle n’a pas apprécié la déclaration liminaire de l’une (de FO-Direction) ni le rappel de l’autre (SNDP) de son communiqué du 1er mai 2016 « La DAP en est cap » exprimant le mécontentement des DSP portant notamment sur la date initialement tardive puis finalement encore retardée de cette importante CAP de mobilité.
Madame Gorce a sèchement rétorqué que la CAP se tient toujours en juin (ce qui n’est pas exact : il y en eut en mai), que les magistrats sont moins bien traités avec une commission le 13 juillet, que nous sommes malvenus de nous plaindre puisque nous sommes logés, et que « le corps survivra » à ce contretemps. Certes le corps sur-vivra, comme il survit quotidiennement à des avanies de toutes sortes.

Lire la suite : une journée avec RH5

Read Full Post »


Les deux dernières commissions administratives paritaires de directeurs des services pénitentiaires et de directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation ont illustré la cote d’alerte atteinte dans ces deux corps qui attendent une juste revalorisation statutaire et indemnitaire. La réforme validant le passage des DSP en catégorie A+, bien que figurant dans la lettre de mission pour 2015 de la garde des Sceaux à la directrice de l’administration pénitentiaire, est embourbée à la direction générale de l’administration et de la fonction publique. La revendication des DPIP à un meilleur sort fait l’objet par le Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires d’une interpellation de la ministre, dont le cabinet est aux abonnés absents.
Dans ce contexte, ces CAP ont d’abord mis en lumière l’ampleur des vacances de postes, près de 50 aujourd’hui sur les deux corps.
Entre le découragement qui pousse au départ sous d’autres cieux, les créations irréfléchies de nouveaux postes non budgétés, l’absence de gestion prévisionnelle des effectifs digne de ce nom, le déficit de réflexion sur le périmètre des fonctions des équipes de direction, c’est une carte des directions pénitentiaires hétérogène qui s’étale sous nos yeux. Ce phénomène ne peut qu’aller de pair avec une charge croissante de travail, une usure professionnelle inéluctable et de nouveaux départs. Le cercle vicieux n’est pas près de s’arrêter de tourner. Lire la suite:Alerte sur les CAP de direction

Read Full Post »


Depuis plusieurs mois que la réorganisation et le déménagement de la DAP se préparent, il est une évidence qu’il n’est pas inutile de répéter : les agents en postes en administration centrale ne vont pas très bien. Leurs services non plus. Les causes en sont multiples et complexes ; à la fois externes et internes à la DAP.

L’instabilité commence à s’installer dans les services et l’envie d’une réorganisation porteuse de sens laisse parfois la place à une résignation et un sentiment de dégradation croissante des conditions de travail.

Ce sentiment, pour les cadres supérieurs pénitentiaires que sont les directeurs des services pénitentiaires et les directeurs pénitentiaires d’insertion et de probation, est encore accru par la sensation de trouver de moins en moins d’espaces de responsabilité au sein de leur propre administration centrale.

Si le diagnostic est sévère, le Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires estime néanmoins qu’il n’est pas trop tard pour agir, retrouver une dynamique positive dans le projet de réorganisation et redonner confiance aux DSP, aux DPIP et à l’ensemble des agents de l’administration centrale.

Sur le projet de réorganisation

Le mois de février a donc vu s’achever un cycle de concertation organisé sur trois mois entre le directeur de projet, M.GAQUIERE et les organisations syndicales. Les derniers échanges, en

Lire la suite:

DAP, (ré) organisation à risque et en risque

 

Read Full Post »


Le 17 février s’est tenue la première commission administrative paritaire des directeurs des services pénitentiaires depuis les élections professionnelles du 04 décembre 2014. Fort d’un score de 45,4% (en baisse de 4 points sur l’élection « revotée » du 29 mai 2013, en hausse de 4 point sur l’élection « ordinaire » du 22 novembre 2011), c’est avec humilité, pugnacité, légitimité que le SNDP aborde ce nouveau mandat que nous avons voulu « d’engagements ».

Cette CAP concernait principalement la mobilité, en fait la « mini-mobilité » voulue depuis deux ans par la DAP qui consacre la commission de février aux chefs de service et adjoints. Ce qui n’a pas empêché que des candidatures à des postes de « numéro trois et plus » soient examinées. Nous avons donc de nouveau contesté le format de cette CAP, qui crée une césure dans la gestion du corps, et qui est chaque fois inévitablement émaillée d’exceptions à la règle. La DAP nous répond qu’il s’agit d’une CAP « de régulation » entre celles de novembre et de juin, ne souhaite pas organiser trois CAP de mobilité complète par an et ne voit pas d’autre solution car la tenue certes souhaitable de deux CAP laisserait de trop longues vacances de postes.

Lire la suite:

Une CAP et des questions

 

Read Full Post »


Dans le cadre des consultations des organisations syndicales, Madame Isabelle GORCE a reçu une délégation du SNDP-CFDT le 18 avril dernier pour lui présenter le projet de réorganisation et recueillir ses observations. Flavie RAULT, référente pour l’AC du SNDP et Antoine DANEL, secrétaire national à l’organisation ont ainsi pu bénéficier d’une rencontre d’une heure trente, avec la directrice et M. Patrice GAQUIERE, qui fut intégralement consacrée au projet de réorganisation. 

En préambule, la directrice a tenu à affirmer sa volonté de voir aboutir le statut des DSP le plus rapidement possible notamment afin de pouvoir affecter/ réaffecter sereinement des DSP aux postes de sous – directeurs, voire de permettre à terme une nomination de DSP au poste de DAPA. Le SNDP s’est dit favorable à une telle perspective qui ne doit pas néanmoins conduire à négliger les autres volets de la réforme. 

Sur la réorganisation, Mme GORCE a confirmé que le cabinet de la Garde des Sceaux avait arbitré en faveur du scénario le plus en lien avec la réforme pénale, créant une sous-direction « des métiers » et une sous-direction « des publics » aux côtés des sous directions SD et RH actuelles, peu impactées.

Lire la suite:

Réorganisation de la DAP – le SNDP rencontre la directrice

 

Read Full Post »


Le SNDP a sollicité une rencontre avec la Directrice de l’Administration Pénitentiaire en vue d’aborder les questions de la réorganisation des services de la DAP et de son déménagement. Flavie RAULT, représentante du Syndicat National des Directeurs Pénitentiaires pour l’Administration Centrale et Antoine DANEL, secrétaire national, ont donc été reçus le 7 janvier 2014 par Patrice GAQUIERE, en charge de ces deux dossiers, Madame GORCE ayant été empêchée. 

Le SNDP a souligné le caractère anxiogène de l’absence de communication sur ce projet, auquel les personnels de la DAP n’ont, en outre, pas été associés. 

M. GAQUIERE s’est expliqué sur ce point en faisant état de la volonté de la Directrice d’obtenir un arbitrage du cabinet avant de communiquer plus en avant avec les personnels de la DAP.

En l’état, deux schémas d’organisation ont été présentés au Cabinet le 6 janvier 2014 sans qu’il soit possible d’en obtenir davantage qu’un descriptif très général :

Voir la suite:

Brouillard sur la porte d’Aubervilliers – Réorganisation de l’AC

 

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »